Jardin

Conseils pour votre bassin de carpes

Pour adopter une carpe japonaise de bassin que l’on appelle carpe koï, il faut prendre certaines précautions d’usage. La construction du bassin doit répondre à certains critères pour ce genre de poisson très fragile. Les conseils s’articuleront autour de la construction du bassin et des installations techniques obligatoires.

La carpe koï et son environnement

La carpe koï est un poisson exotique pour bassin de jardin ou d’intérieur. Ce poisson est connu à travers le japon, bien qu’il soit d’origine chinoise. C’est le japon qui a développé son élevage et les différents croisements. Des croisements qui servent à obtenir des poissons de certaines couleurs. Aujourd’hui, la carpe koï dans son bassin est synonyme d’un certain niveau social. Ce poisson est très fragile donc son environ doit être contrôlé, dans le cas d’un bassin. Son environnement naturel ne le prédestinait pas à devenir un poisson d’agrément. La carpe koï a pris place dans la culture japonaise au fil des générations, pour finalement symboliser la virilité, la fécondité et la richesse.

Votre bassin pour carpes

Pour votre bassin de carpe, vous aurez besoin d’un professionnel. Celui-ci va vous faire un devis sur les travaux à réaliser pour la construction de votre bassin. Il est bon de savoir que les conditions ne sont pas les mêmes que votre bassin, soit externe ou interne. L’autre aspect à prendre en compte est le nombre de carpes que vous voulez adopter. Cela a de l’importance pour jauger la quantité de m3 d’eau pour chaque poisson. Grossièrement, il est considéré qu’une carpe a besoin d’1m3 d’eau. Ce qui est inexacte, il faudra prendre en compte la production de déchet de votre carpe. Le dernier aspect pour votre bassin est technique, celui-ci doit obligatoirement avoir un système de filtration, un stérilisateur UV et une oxygénation pour l’eau.